Candice au pays des Merveilles – chap 8 bis

Chapitre 8 – bis. Comment Candice joua aux agents secrets dans les coulisses de la maison blanche

Après un séjour assez éprouvant en Corée du Nord, sur le conseil de ses parents, Candice rendit une petite visite de courtoisie chez un copain de show-biz de son papa. Candice était excitée à l’idée d’être aux States, pays de grandeur où tous les rêves sont permis. Dès son arrivée, elle fut invitée à partager un dîner avec Donald, animateur télé populaire, élu depuis peu Président des États-Unis, rien que ça ! Pendant ce merveilleux dîner qui lui fit ressentir un sentiment de grandeur, Donald posa quelques questions sur les études de la jeune journaliste diplômée :
*« Is it true that when you are a journalist, you will promise to tell the truth?
– Yes, euh… of course ! »
(Pour le confort de nos lecteurs et éviter trop de ridicule à notre héroïne pratiquant un « franglish » très approximatif, nous traduirons en français le reste de la conversation.)
Melania, l’épouse du président qui était réputée pour ses mensurations avantageuses, fut étonnée que Candice puisse être journaliste et ajouta :
« Waouh, it’s amazing ! c’est incroyable que tu sois devenue journaliste ! Je ne pensais pas que les femmes pouvaient faire ce genre de métier… C’est vachement intellectuel !
– Tais-toi, poupée ! Ne nous interromps pas ! Lors de votre séjour en Corée du Nord, avez-vous pu collecter des informations qui arrangeraient mes affaires ?
– Non, pas vraiment.
– Mais qu’en pensez-vous, franchement ? Moi je dis « America first ». Que tous ceux qui nous font obstacle disparaissent. Et puis, vous l’avez vu le dirigeant?C’est un dictateur, qui plus est un dictateur complètement fou et dérangé. Plus personne ne peut ni rentrer ni sortir de ce foutu pays !
Candice acquiesça d’un air qui se voulut spirituel, mais le grand silence qui suivit lui parut durer une éternité, et elle fut soulagée quand un serveur fit diversion, arrivant avec une assiette de homard farci dans les mains. Les plats s’enchaînant rapidement, elle put faire passer son inconsistance en matière de politique (sa culture politique étant, rappelons-le, aussi limitée que celle de son interlocuteur) pour de la politesse, les gens bien élevés ne parlant pas la bouche pleine.
Après le dîner, le couple Présidentiel proposa à Candice de lui faire visiter leur nouvelle maison. Mais alors qu’elle franchissait un luxueux couloir, notre héroïne entendit une mystérieuse conversation entre deux personnes : « 40° Nord, 127° Est. Est-il prêt ? Encore quelques réglages. »
Elle resta quelques instant, inerte, devant la pièce ne sachant pas quoi faire.
Le Président, inquiet que Candice puisse compromettre ses intentions, lui dit :
«-Candice ! Il est temps pour toi de rentrer. Washington n’est pas sûr à cette heure de la nuit .»
Le Président demanda à ses Garde du corps de la raccompagner à la porte, ce qu’ils exécutèrent dans la seconde. Ainsi, Candice prit un taxi et rentra à l’hôtel où elle dormit paisiblement.
Mais le lendemain, tout le monde était en pleine effervescence. « Que se passe-t-il ? Qu’est-ce qu’ils ont tous à paniquer, voyons ? S’enquit la blondinette.
– Lisez le journal, Miss ! » lui répondit la jeune femme de l’accueil, lui tentant du même coup le « New York Times ». Et en gros titres, à la Une, que put-elle lire ? « La Corée du Nord : les tous premiers essais nucléaires ! »
Bon sang ! Mais c’est bien sûr ! C’était ça qui rendait Donald si jovial hier soir!Et il l’avait congédiée pour pouvoir se servir de son nouveau joujou ! Mais bon, de là à rayer la Corée de la carte, il y a deux poids, deux mesures…
Finalement, le dirigeant américain était sans doute aussi fou et dangereux que son homologue coréen. Ils se seraient bien entendu s’ils avaient parlé la même langue. Ça tient souvent à peu de choses, les guerres…

Margaux Sperat, Maeva Rozo-Laisney et Romane Clouet

Emad Hajjaj / Jordan

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :